« Pollen est un facilitateur pour les entreprises membres« 

 

Patrick, comment pourriez-vous définir POLLEN en quelques mots ?

La préoccupation N° 1 de tout entrepreneur, quelle que soit la taille de son entreprise, est la solitude.

Pollen, permet de rompre cette solitude en créant du lien entre entrepreneurs, mais aussi en leur faisant découvrir d’autres métiers qui vont leur apporter des compétences complémentaires, leur ouvrir de nouveaux horizons et par conséquence accroître leurs performances.

En créant Pollen, j’ai souhaité permettre aux entrepreneurs locaux de créer du lien, de se former, de s’informer et de leur ouvrir les portes d’autres entreprises, tout cela dans un climat de convivialité et de bienveillance. Nous prenons notre travail au sérieux sans se prendre au sérieux.

POLLEN joue le rôle de FACILITATEUR, pour les Entreprises membres.

 

Parmi la surabondance des réseaux d’entreprise, qu’est ce qui fait votre spécificité, votre raison d’être ?

La première des spécificités de POLLEN est que je suis entièrement dédié à la gestion de ce réseau. Je l’anime, je le coordonne, je sélectionne les entreprises membres et j’organise les réunions qui permettent de tisser des liens avec l’ensemble des entrepreneurs de la région.

La seconde, c’est la volonté de donner à ce réseau une convivialité, une solidarité, une simplicité dans les rapports humains, valeurs qui sont tout à fait compatibles avec le sérieux et le professionnalisme exigés des entreprises membres. « Nous faisons tellement plus que du business. » Avant tout, je suis persuadé que la réussite du réseau et son efficience vient de l’ambiance qui y règne. La qualité plus que la quantité, ainsi que l’implication de chacun sont les clés de la réussite de Pollen.

Par ailleurs, mon rôle de coordinateur et la diversité de nos métiers va aussi permettre de créer une vraie complémentarité. Ainsi, le maçon va profiter des conseils de l’avocat, le producteur de champagne va pouvoir se former en anglais grâce aux compétences du formateur en langues et le paysagiste va retrouver de la trésorerie avec les conseils de l’entreprise de recouvrement.

Enfin, l’esprit convivial de Pollen et les liens forts qui se créent entre les membres permettent de s’apporter des services et de l’entraide bien au-delà de l’aspect purement professionnel. (recherche de stages, recrutement de personnel, …)

 

« Pollen, c’est tellement plus que du Business »

 

 

« En moyenne, nous nous rencontrons 2 fois par mois »

 

 

 

Quels moyens mettez-vous en place pour atteindre à ces objectifs ?

J’organise environ deux évènements pas mois dont l’objectif essentiel est de créer des liens entre les membres du réseau mais aussi avec des entreprises non adhérentes invitées ponctuellement à nos réunions.

Ces évènements consistent soit en des réunions thématiques (un thème spécifique est abordé permettant de se former, de se cultiver, de s’enrichir…), soit en rencontres en petits groupes (formations plus spécifiques, plus ciblées…), soit en rencontres inter-réseaux (ouverture vers d’autres groupements de chefs d’entreprises, clubs de sports partageant les mêmes valeurs) ou encore en réunions festives partagées avec les conjoints (détente, plaisir d’être ensemble, …).

Sur une année, environ 22 événements sont organisés qui permettent de rencontrer plus d’une centaine d’entreprises extérieures à Pollen en plus des membres adhérents.

Patrick, qu’est-ce qui vous a donné envie de créer Pollen

J’ai passé près de 30 ans dans le secteur de l’industrie automobile ; plus précisément dans le domaine commercial pour un équipementier automobile de renom.

Depuis déjà plusieurs années, j’avais en tête de faire profiter les entreprises locales de mon expérience de commercial dans l’industrie.

En effet, mon passé d’industriel, c’est premièrement celui d’un commercial, au sens noble du terme. Je n’étais pas celui qui vendait à tout prix, sans vergogne ni scrupule. J’étais celui qui, au mieux de mon employeur, répondait le plus exactement à la demande du client, dans le respect du cahier des charges et des délais. Même si mon objectif premier était de vendre, avec la marge suffisante, je le faisais toujours avec l’exigence de satisfaire les deux parties de la relation commerciale, mon employeur, et son client.

Mais c’est aussi l’expérience de chef de projet et donc du management d’équipes pluridisciplinaires, sans lien hiérarchique, et dont la mission était de faire travailler ensemble des personnes issues de métiers différents pour mener à bien un projet.

Ce sont ces expériences à la fois commerciales et de management que je mets aujourd’hui à la disposition des entreprises membres et au service de Pollen.

« C’est mon expérience industrielle que je mets au service de Pollen et surtout des entreprises membres »